À la fin de l’été 1974, les frères Glesaz, désormais âgés, ont décidé d’abandonner leur vie d’éleveurs et de laisser l’étable et tout leur bétail à Luigi Berger, leur seul neveu, né à quelques mètres de cette étable et fils de leur s?ur, qui est décédé alors que l’enfant n’avait que 2 ans.

Luigi, depuis son enfance, après avoir terminé l’école (qui, à l’époque, se trouvait à l’endroit où se trouve aujourd’hui le dortoir), les aidait dans le dur travail du berger, en emmenant les vaches dans les pâturages entre les Servaz, Pian Laron, Cousse et Lago Bianco. Dans ces années-là, Luigi a commencé à connaître tous les recoins de ce magnifique territoire et en est tombé amoureux, saisissant la grande valeur naturaliste, une beauté unique à partager avec des gens qui savaient l’apprécier et la respecter.

Il a donc décidé, avec sa femme, de construire une petite trattoria/refuge à la place de l’étable pour accueillir les invités qui venaient découvrir “sa Chevrère” et les accueillir avec un verre de vin, un plat chaud ou simplement avec une histoire… son histoire.

Après les premières années, Luigi et sa femme, incapables de subvenir à leurs besoins avec la seule trattoria, décidèrent de la louer à la curie et de descendre dans la vallée à la recherche de la fortune. La curie en a fait une colonie d’été pour les enfants et les jeunes, remplissant Chevrère de joie, d’enthousiasme et d’insouciance.

Quelques années plus tard, la colonie a été transformée en trattoria et à été donnée en gestion. Mais c’est au cours de ces années que le Parc régional du Mont Avic a été créé, ce qui a une fois de plus enflammé le rêve de Luigi. Il est désormais un entrepreneur en bâtiment établi et décide d’investir dans son grand rêve : partager avec le reste du monde la beauté de la région où il a grandi. Mais la première étape à franchir était de permettre aux visiteurs du parc d’y rester, de comprendre pleinement l’atmosphère que l’on respire dans ce coin de Paradis.

À l’été 2006, l’hôtel Parc Mont Avic, dédié à sa mère, est né.

Un rêve si précieux ne peut être conservé que dans la famille et c’est pourquoi quelques années plus tard, sa fille Federica et son mari prennent la direction de l’hôtel, en essayant de donner un nouveau visage à l’hôtel et de réaliser l’actuel Mont Avic Resort, où se trouve le restaurant Le 3 Fiette.

 

Bienvenue dans un endroit vraiment magique.

 Federica et Famille Berger